Le patrimoine néolithique


 

Le néolithique en Ruffécois :

Sur le territoire du Ruffecois, la période néolithique est comprise entre 5000 et 2000 avant notre ère. Elle est caractérisée par l’abandon du mode de vie nomade, l’utilisation de la céramique pour fabriquer des poteries, le polissage de certains outils en pierre tels que les haches, mais aussi la construction d’impressionnantes architectures en pierres : les mégalithes. Ces « grandes pierres » étaient soit des pierres dressées (menhir), soit des tumulus recouvrant des dolmens qui accueillaient les défunts au sein de chambres funéraires. L’accès à la chambre funéraire se faisait généralement par un couloir. Le tumulus pouvait être recouvert de pierres et de terres retenu par des murs en pierres sèches.

Aujourd’hui, il n’existe souvent plus que les dolmens, le tertre en pierre ou en terre les couvrant ayant disparu.

+ d'informations : cliquez et télécharger
Le Néolithique Archives Pays du Ruffecois 

Dans le Pays du Ruffécois, une quarantaine de monuments mégalithiques témoignent de l’architecture funéraire néolithique. Ces derniers sont généralement localisés sur des points élevés et étaient bâtis dans des zones déboisées. Aujourd’hui recouverts de végétation, ces monuments de calcaire blanc devaient être visibles de loin à l’époque néolithique. Outre ces monuments funéraires, de nombreuses enceintes fossoyées (villages néolithiques) sont aussi répertoriées sur le territoire.

3

 

Le dolmen de Magnez : 

Le dolmen de Magnez est le seul dolmen localisé sur le territoire de la Communauté de communes Val de Charente.5

Le monument est situé à 200 mètres au Sud du hameau de Magnez au bord immédiat du chemin vicinal. Ce dernier est classé au titre des Monuments Historiques depuis 1930. Très abimé par les aléas naturels et anthropiques, un sondage effectué en 2016 par E. Mens a permis de mieux comprendre ce monument néolithique. Il est daté du Néolithique moyen (4500-3600 av. J.-C. env.).

Le tumulus circulaire (tertre de pierres et/ou terre) qui recouvrait le dolmen de Magnez a aujourd’hui disparu laissant apparaître le cœur du monument : le dolmen et sa chambre funéraire. Cette chambre funéraire est formée de plusieurs blocs de pierres appelées monolithes qui devaient soutenir une table de couverture aujourd’hui presque entièrement au sol. En effet, seul 1 des monolithes semble encore remplir son rôle de pilier.  Le poids de cette table est estimé entre 15 et 20 tonnes. La chambre était accessible par u n couloir aujourd’hui lui aussi disparu.

Coordonnées GPS : 45°58'44.0"N 0°06'19.0"E

Face à la richesse historique du territoire, le Pays du Ruffécois est apparu dès 2008, avec les fouilles programmées du site de Chenommet, menées par l’équipe de Vinent ARD (chercheur au CNRS, Toulouse), comme un véritable laboratoire de recherche sur des problématiques portant sur le Néolithique. Depuis, plusieurs campagnes de fouilles archéologiques en 2013/2015 puis en 2016/2018, ont permis de mieux interpréter l’occupation du territoire et les modes de vie des populations néolithiques, entre le 5e et le 3e millénaire avant notre ère. Les recherches menées par ce collectif sont novatrices pour l’ouest de la France par  leur confrontation entre le monde des morts (mégalithes) et le monde des vivants (enceintes fossoyées). Ces campagnes devraient se poursuivre jusqu’en 2021. De belles découvertes sont donc encore en perspectives.

Grâce aux recherches menées par Vincent ARD, Emmanuel MENS et leurs équipes, plusieurs restitutions des monuments ont pu être réalisées nous permettant de mieux comprendre les peuples du néolithique, leurs modes de vie et l’architecture de cette époque.

Plus d’informations :

http://meganeo.fr/

http://www.paysduruffecois.com/category/culture/neolithique/

Vidéos :

 

 

 

Liens utiles

Plan interactif

Communauté de Communes Val de Charente

9 Bd des Grands Rocs
16700 Ruffec

05 45 31 07 14